Le témoignage de Kévin, ancien VOA
29664
post-template-default,single,single-post,postid-29664,single-format-standard,bridge-core-3.0.6,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-29.3,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive

Le témoignage de Kévin, ancien VOA

A 26 ans, après un début de carrière dans le civil comme ingénieur, j’ai eu envie de faire autre chose de ma vie. Je me suis donc engagé comme officier via un volontariat officier aspirant (VOA), commencement d’un parcours riche et diversifié.

J’ai passé mes premières semaines en tant que marin à l’Ecole navale. L’environnement que j’y ai trouvé était totalement atypique. Je passais mes journées à découvrir l’institution qu’est la Marine nationale, le rôle d’officier qu’allait être le mien à bord et à faire du sport avec mes camarades de promotion. Nous avons développé un fort esprit de cohésion et j’ai encore des contacts avec bon nombre d’entre eux.

Lors de ma première affectation aux Antilles, j’ai découvert le monde de l’amphibie et fait mes premières armes comme officier chef du quart [officier en passerelle (pont) du bâtiment qui est responsable de la conduite nautique du bâtiment par délégation du commandant]. Le rythme était intense et j’ai dû m’adapter rapidement à cet environnement nouveau mais ce fut une expérience incroyable. Les membres de l’équipage m’ont très vite intégré, l’esprit d’équipage était très présent, nous faisions tous corps.

J’ai ensuite pu entrer dans le monde des opérations aériennes en rejoignant une frégate anti-aérienne. Une superbe affectation, tout y était intéressant. Les exercices de défense aérienne se sont succédés à un rythme intensif, au cours de l’Air Defense Week, un excellent souvenir.

Moi qui souhaitais changer de vie, j’ai vraiment trouvé ma voie grâce au VOA. J’ai donc par la suite choisi de m’engager pour une carrière plus longue, spécifiquement dans la lutte antiaérienne.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.